Le Centre Généalogique du Midi-Provence CGMP
Article mis en ligne le 1er janvier 2020
dernière modification le 24 juin 2020

par Agnès

Le Centre Généalogique du Midi-Provence a été créé en 1970 à Port-de-Bouc.

Il regroupe depuis le 1er janvier 2020 huit associations provençales de généalogie :

  1. le Cercle Généalogique des Alpes-de-Haute Provence - CGAHP
  2. l’Association de Généalogie des Hautes-Alpes - AGHA
  3. le Cercle d’Entraide Généalogique des Alpes-Maritimes et d’Ailleurs - CEGAMA
  4. l’Association Généalogique des Bouches-du-Rhône - AG13
  5. le Cercle Généalogique de la Drôme Provençale - CGDP
  6. le Cercle Généalogique 83 - CGENEA83
  7. le Cercle Généalogique du Vaucluse - CGV84
  8. le Cercle Généalogique et d’Héraldique de la Principauté de Monaco - CGHPM

Vous trouverez toutes les informations du CGMP sur le site http://www.cgmp-provence.org/

Petit historique ......

Le Centre Généalogique du Midi Provence est une grande famille.
Le Centre Généalogique du Midi Provence (CGMP) est né de la rencontre, en janvier 1970, de quatre amis Port de Boucains enthousiastes, dynamiques et passionnés de généalogie : Yvan MALARTE, Christophe VILLARD, Lucien JEANJON et Robert DEVEZAC. Dans le courant du mois de mars de la même année, le Centre Généalogique était créé.

Yvan MALARTE, le président fondateur résumait ainsi ces évènements :
« Il y avait à Port-de-Bouc un club aux activités multiples : le club Culturel et Sportif (CCS) et on y adjoint une section généalogique.
C’est alors qu’une demande d’affiliation à la Fédération des Sociétés de Généalogie fut déposée ; or, il s’est avéré impossible pour une section d’un club pluridisciplinaire d’adhérer à la Fédération. Il fallut se transformer en association loi 1901 sous le vocable Centre Généalogique du Midi. »
En 1970, il n’existait aucune association au sud de la Loire (le cercle généalogique du centre de la France naquit en même temps). Ailleurs, dans le grand nord, on ne comptait en France que quatre associations : l’Alsace, la Lorraine, l’Ouest et le Cercle Généalogique de Paris.
« De Port-de-Bouc nous avions pris une large zone territoriale à gauche et à droite du Rhône. La Fédération la refusa, arguant qu’une région doit correspondre à un découpage historique. Le « Midi » était très vague…
C’est ainsi que nous avons annexé le nom de la « Provence » à celui de l’association qui devint ainsi le « Centre Généalogique du Midi Provence » et que nous avons adhéré sous cette appellation à la Fédération des Sociétés Françaises de Généalogie, d’Héraldique et de Sigillographie.
Nous étions devenus ainsi une association de généalogistes amateurs de la Provence, du Comtat Venaissin, et Pays Niçois et de la Corse. »

Les statuts sont déposés le 18 novembre 1970. Le CGMP prend rapidement de l’essor ; tous ses dirigeants qui sont bénévoles ne peuvent plus gérer une association qui compte alors 738 adhérents, malgré les délégations mises en place dans chaque département, destinées à réagir plus rapidement aux exigences locales.

C’est donc d’un commun accord qu’en juin 1982, le CGMP se scinde en associations généalogiques départementales autonomes. Les liens tissés par le CGMP ne sont pas rompus pour autant ; il devient le Fédérateur des associations qui le composent.

C’est l’Abbé Paul GUEYRAUD qui, en prenant la présidence en juin 1982 a créé un Conseil de Coordination Régional (CCR) confié aux représentants des associations qui le composent, avec vocation à gérer cette union composée initialement par six associations fondatrices :
= l’Association Généalogique des Bouches-du-Rhône
= Le Cercle Généalogique de Vaucluse
= L’Association Généalogique du Var
= L’Association Généalogique et Héraldique des Alpes Maritimes et de Monaco
= Le Cercle Généalogique des Alpes-de-Haute-Provence
= L’Association Généalogique des Hautes-Alpes (qui rejoint le CGMP en 1984)
= en 1994, le CGMP accueille le Cercle Généalogique de la Drome Provençale
= en 2009 Le CGMP accueille le Cercle Généalogique 83
Actuellement, après bientôt 50 ans d’existence, le CGMP compte près de 2 000 adhérents répartis entre sept associations (huit à partir de 2020).

Le CGMP :

¤ représente les associations de l’union auprès de la Fédération Française de Généalogie où il siège au Conseil d’Administration, du Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur, du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône et des Archives de France.

¤ oeuvre pour la sauvegarde du patrimoine archivistique

¤ publie depuis plus de 40 ans une revue trimestrielle Provence Généalogie, bulletin de liaison de l’union

¤ édite des ouvrages culturels et d’intérêt général : le Répertoire Informatique des Patronymes Etudiés (RIPE), le répertoire toponymique dressé d’après les cartes de Cassini, les provençaux illustres ainsi que des textes anciens (paléographie). Dès 1975, le CGMP a commencé à informatiser les registres paroissiaux. Un pionnier en la matière !
Aucune association de généalogie ne s’était encore lancée dans ce gros travail. Mais il faut dire que le CGMP comptait de jeunes informaticiens parmi ses adhérents de la première heure.

¤ met à la disposition des généalogistes, chercheurs et historiens, dans sa bibliothèque régionale Yvan MALARTE qui se trouve à Port-de-Bouc, les travaux de relevés effectués par ses membres, de nombreux ouvrages historiques et scientifiques, des revues spécialisées et les revues des différentes associations généalogiques de France.

¤ participe aux Congrès Nationaux de Généalogie par la tenue d’un stand, l’intervention de ses membres dans les ateliers et les conférences :
-  en 1981, le CGMP a organisé le VIème Congrès National de Généalogie qui s’est tenu à Istres au Théâtre de l’Olivier
-  en 2001 et 2013, le CGMP organisa à Marseille les XVIème et XXIIème Congrès Nationaux de Généalogie où se retrouvèrent plus de 3000 visiteurs et 900 congressistes.

¤ organise tous les 2 ans des Journées Régionales de Généalogie, en alternance avec les Congrès Nationaux :
-  En 1985, le CGMP fête ses 15 ans à Port-de-Bouc (13)
-  En 1990, le CGMP fête ses 20 ans à Avignon (84)
-  En 1995, le CGMP fête ses 25 ans à Mane (04)
-  En 2000, 2005 et 2010, le CGMP fête ses 30 ans, 35 ans et 40 ans toujours à Port-de-Bouc, sur son lieu de création.
Il décerne à ces occasions des Diplômes d’Honneur, des Prix et des Brevets.

¤ est également présent et acteur dans un grand nombre de manifestations culturelles locales, régionales et nationales.
Au seuil de son 50è anniversaire, il est souhaitable que le CGMP poursuive son œuvre de fédérateur car nous ne devons jamais perdre de vue que l’union fait la Force !

Les différents présidents :
-  +Yvan MALARTE 1970-1982
-  +L’Abbé GUEYRAUD 1982-1986
-  Eliane BEGUOIN 1987-2004
-  Christiane GRONLIER 2004-2007
-  Eliane BEGUOIN 2007-2014
-  Jean-Marie DELLI PAOLI 2014-....